Menu Close

Sommeil interrompu

Lorsqu’on pense au sommeil et à la santé, il est courant de se concentrer sur la question de la quantité de sommeil et de savoir si nous obtenons le nombre d’heures de sommeil recommandé. Bien que la durée totale du sommeil soit sans aucun doute importante, la continuité du sommeil, ou la capacité d’éviter un sommeil interrompu, est également essentielle.

La plupart des gens savent que dormir dans les arrêts et les départs ne se sent pas aussi rafraîchissant. Des études de recherche ont montré une corrélation entre les évaluations subjectives de la qualité du sommeil et la continuité du sommeil. Un sommeil interrompu ou fragmenté peut contribuer à l’ insomnie, à la privation de sommeil, à la somnolence diurne et aux nombreuses autres conséquences potentielles d’un sommeil insuffisant.

En savoir plus sur les symptômes, les causes et les implications d’un sommeil interrompu peut vous aider à être informé de votre situation et à trouver les meilleurs traitements ou mesures préventives pour minimiser vos troubles du sommeil.

Quels sont les symptômes d’un sommeil interrompu?

Pour de nombreuses personnes, le symptôme central de l’interruption du sommeil est facilement perceptible: se réveiller une ou plusieurs fois au cours de la nuit (ou pendant la journée pour les personnes qui travaillent de nuit).

Le moment et la durée de ces épisodes de veille peuvent varier. Une personne peut avoir seulement quelques pauses de sommeil ou plusieurs. Ils peuvent être éveillés pendant quelques minutes ou pendant une période prolongée avant de se rendormir. Une personne peut éprouver un sommeil agité, se retourner et se retourner ou se sentir à moitié endormie sans sombrer dans un repos plus profond.

Cependant, tous les cas de sommeil interrompu ne sont pas facilement apparents pour le dormeur. Certaines personnes éprouvent des réveils ou des réveils très brefs et mineurs pendant la nuit sans s’en rendre compte. Par exemple, les personnes souffrant d’ apnée obstructive du sommeil (AOS) ont des interruptions répétées de la respiration qui provoquent de brèves éveils de sommeil. Ces excitations respiratoires sont suffisamment courtes pour que les personnes atteintes d’AOS ne sachent généralement pas qu’elles se produisent.

Avec une affection comme l’AOS ou d’autres situations dans lesquelles la fragmentation du sommeil est fréquente mais non remarquée par le dormeur, une somnolence diurne excessive est susceptible d’être un symptôme clé d’un sommeil interrompu.

Pourquoi l’interruption du sommeil est-elle importante?

Les conséquences d’un sommeil interrompu peuvent être importantes et avoir des impacts non seulement sur la qualité du sommeil, mais également sur de nombreux aspects de la santé individuelle.

Les personnes qui ont interrompu le sommeil ont tendance à ne pas dormir suffisamment. La recherche a révélé une forte corrélation entre la continuité du sommeil et la durée totale du sommeil, indiquant que les personnes ayant un sommeil perturbé courent un risque plus élevé de ne pas dormir suffisamment d’heures. Sans surprise, les problèmes de maintien du sommeil sont une plainte fréquente chez les personnes souffrant d’insomnie. Un sommeil insuffisant peut provoquer une somnolence diurne qui nuit à la performance scolaire ou professionnelle et augmente le risque d’accidents lors de la conduite ou de l’utilisation de machines.

Même si cela ne réduit pas la quantité de sommeil, de plus en plus de preuves indiquent les méfaits d’un sommeil interrompu. Pendant un sommeil sain, une personne progresse à travers une série de cycles de sommeil, chacun étant composé d’ étapes de sommeil distinctes. Des interruptions et des réveils répétés peuvent perturber ce processus, provoquant des effets considérables d’un sommeil perturbé sur les fonctions cérébrales, la santé physique et le bien-être émotionnel.

De nombreuses études ont identifié la continuité du sommeil comme importante pour la réflexion, la mémoire et la prise de décision. Bien que les mécanismes exacts sous-tendant le rôle du sommeil dans la santé du cerveau ne soient pas entièrement compris, la recherche indique que le sommeil ininterrompu favorise la consolidation de la mémoire.

Les perturbations du sommeil ont également été associées à des maladies neurodégénératives, notamment des troubles cognitifs liés à l’âge, la démence d’Alzheimer et la maladie de Parkinson. Le sommeil fragmenté est considéré comme un symptôme précoce de ces conditions, mais les recherches suggèrent qu’il peut également être un facteur contribuant à leur développement et / ou à leur progression.

De plus, des réveils répétés pendant le sommeil ont été liés à des troubles de l’humeur comme la dépression. Une étude a démontré une corrélation plus forte entre le sommeil interrompu et une humeur positive diminuée par rapport à la réduction du nombre total d’heures de sommeil continu. En outre, ces problèmes ont été aggravés par des jours consécutifs de sommeil interrompu, ce qui suggère que l’effet peut s’accumuler avec le temps.

Un sommeil perturbé peut également avoir des effets néfastes sur la santé physique. Sinon, les personnes en bonne santé ont une plus grande sensibilité à la douleur après seulement deux nuits de sommeil fragmenté. L’incapacité à long terme de passer par chaque étape du sommeil combinée à l’activation de plusieurs systèmes du corps lors de réveils répétés a été liée à des taux plus élevés de maladies cardiovasculaires, de prise de poids et de problèmes métaboliques, y compris le diabète de type 2. Les troubles du sommeil peuvent également être liés au risque de cancer, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour mieux comprendre la complexité de la relation entre le sommeil et le cancer.

Tous ces effets potentiels du sommeil interrompu sur le cerveau et le corps indiquent qu’un sommeil sain signifie plus que dormir suffisamment d’heures; il faut également éviter les perturbations qui entravent la continuité du sommeil.

Quelles sont les causes du sommeil interrompu?

Il existe un large éventail de causes potentielles d’interruption de sommeil et de multiples facteurs peuvent être impliqués dans la situation d’une personne en particulier.