Menu Close

Faire la sieste

Une sieste est une courte période de sommeil, généralement prise pendant la journée. Un tiers des adultes américains font la sieste. Beaucoup ne jurent que par la sieste comme un moyen efficace de se détendre et de se ressourcer, tandis que d’autres trouvent que les siestes sont inutiles et perturbent leur sommeil.

Toutes les siestes ne se valent pas, et de nombreux facteurs influent sur l’utilité des siestes. En comprenant le rôle de la sieste, vous pouvez apprendre à faire des siestes efficaces qui soutiennent l’horloge interne de votre corps et maintiennent votre niveau d’énergie tout au long de la journée.

Types de siestes

Les siestes peuvent être classées en fonction de la fonction qu’elles remplissent. Réfléchir à ce que vous espérez gagner d’une sieste est un élément pour que la sieste fonctionne pour vous.

  • Sieste de récupération : la privation de sommeil peut vous fatiguer le lendemain. Si vous vous réveillez tard ou si vous avez interrompu votre sommeil une nuit, vous pouvez faire une sieste de récupération le lendemain pour compenser la perte de sommeil.
  • Sieste prophylactique : Ce type de sieste est pris en préparation à la perte de sommeil. Par exemple, les travailleurs de nuit peuvent planifier des siestes avant et pendant leur quart de travail afin d’éviter la somnolence et de rester vigilants pendant le travail.
  • Sieste appétitive : les siestes appétitives sont prises pour le plaisir de la sieste. La sieste peut être relaxante et peut améliorer votre humeur et votre niveau d’énergie au réveil.
  • Fulfillment Nap : Les enfants ont un plus grand besoin de sommeil que les adultes. Les siestes d’accomplissement sont souvent programmées dans les jours des nourrissons et des tout-petits et peuvent se produire spontanément chez les enfants de tous âges.
  • Sieste essentielle : lorsque vous êtes malade, vous avez un plus grand besoin de sommeil. C’est parce que votre système immunitaire monte une réponse pour combattre l’infection ou favoriser la guérison, et cela nécessite une énergie supplémentaire. Les siestes faites pendant la maladie sont considérées comme essentielles.

Combien de temps dois-je faire la sieste?

Un facteur important responsable des effets variés des siestes est leur durée. Chaque fois que nous nous endormons, nous commençons à traverser une série d’ étapes de sommeil. Les chercheurs ont constaté que les siestes de cinq minutes sont trop courtes pour se déplacer suffisamment profondément dans les phases de sommeil et produire un avantage notable. D’autre part, dormir pendant 30 minutes ou plus donne au corps suffisamment de temps pour entrer dans un sommeil profond (à ondes lentes). Cependant, faire une sieste trop longue ou se réveiller d’un sommeil lent peut vous laisser étourdi pendant jusqu’à une heure. Cette période de somnolence est également appelée «inertie du sommeil».

Compte tenu de ces considérations, la meilleure longueur de sieste dans la plupart des situations est celle qui est suffisamment longue pour être rafraîchissante, mais pas si longue que l’inertie du sommeil se produit. Les siestes d’une durée de 10 à 20 minutes sont considérées comme la durée idéale. On les appelle parfois des «siestes énergisantes» car elles procurent des bienfaits pour la récupération sans laisser la couche somnolente par la suite.

Les exceptions à cette règle incluent les siestes essentielles en cas de maladie, qui sont souvent plus longues parce que notre corps a besoin de plus de sommeil lorsqu’il fait face à une maladie. En outre, les siestes d’épanouissement chez les enfants ne doivent pas être limitées à 20 minutes, car les enfants ont un besoin de sommeil plus élevé que les adultes.

Si vous êtes un adulte en bonne santé et que vous souhaitez faire une sieste plus longue, ne le faites pas juste avant d’avoir besoin d’être alerte. Gardez à l’esprit que la sieste pendant la journée peut interférer avec votre sommeil nocturne.

Les siestes sont-elles bonnes pour vous?

La sieste peut être utile ou nuisible en fonction de quelques facteurs différents, tels que votre âge, l’heure et la durée de votre sieste et la raison de votre sieste. Pour tirer le meilleur parti de la sieste, il est important de savoir comment chacun de ces facteurs affecte l’impact d’une sieste.

Avantages de la sieste

La commande de sommeil homéostatique est le terme technique pour la sensation de pression pour dormir. C’est synonyme de la faim que nous ressentons pour la nourriture plus elle est longue après notre dernier repas. Lorsque nous nous réveillons après une bonne nuit de sommeil, votre désir de sommeil homéostatique est faible. La pression augmente lentement tout au long de la journée jusqu’au coucher, lorsque nous nous sentons somnolents. Dormir la nuit diminue la pression du sommeil, puis le cycle recommence le lendemain.

Faire une sieste pendant la journée diminue le désir de sommeil homéostatique, ce qui peut nous aider à nous sentir plus éveillés et à mieux performer. En conséquence, la sieste peut aider à:

Les siestes jouent également un rôle particulier pour les conducteurs. Conduire en état de somnolence est dangereux pour vous, vos passagers et les autres personnes sur la route. Des conducteurs somnolents sont impliqués dans des centaines de milliers d’accidents de voiture9aux États-Unis chaque année. Pour contrer cela, la National Highway Traffic Safety Administrationdixrecommande de commencer par dormir suffisamment (7 à 8 heures) tous les soirs. Avant un long trajet en voiture, passez une bonne nuit de sommeil. Si vous commencez à vous sentir somnolent en conduisant, la National Highway Traffic Safety Administration recommande de boire de la caféine et de vous arrêter en toute sécurité pour une sieste de 20 minutes. Cependant, ce n’est pas une solution à long terme, car les siestes et la caféine sont connues pour augmenter la vigilance pendant une courte période de temps.

Le travail par quarts est un horaire de travail qui tombe en dehors des heures de 7 h et 18 h. Le travail par quarts est associé à un risque accru d’effets sur la santé et de blessures dus à la perte de sommeil et aux perturbations du rythme circadien. La sieste planifiée améliore la vigilance et le temps de réaction des travailleurs postés.

Les méfaits de la sieste